Nella stessa rubrica

Communiqué de presse des retenus du CRA de Nîmes (France, 7 octobre 2011)

Prison pour étrangers de Vincennes, vendredi 23 septembre 2011 (France, septembre 2011)

DUPLICITÉ ET COMPLICITÉ ? ARRÊT DE LA RÉPRESSION CONTRE LES JEUNES MIGRANTS TUNISIENS ( Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), France, Juine 2011)

Communiqués du Collectif des Tunisiens de Lampedusa à Paris: occupations et manifestations (France, mai 2011)

Kamel, tunisien, 24 ans. Témoignage recueilli le 13 avril 2011 (France, avril 2011)

Témoignage du centre de rétention de Vincennes (France, mars 2011)

Incendie au centre de rétention de Marseille. Lettre des retenus (France, mars 2011)

Témoignages des prisonniers du centre de rétention du Mesnil-Amelot (France, janvier 2011)

Témoignage d’un sans-papier au Centre de rétention du Mesnil-Amelot (France, juin 2010)

Récit d’une expulsion dans un charter Frontex (avril, 2010)

DUPLICITÉ ET COMPLICITÉ ? ARRÊT DE LA RÉPRESSION CONTRE LES JEUNES MIGRANTS TUNISIENS ( Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), France, Juine 2011)

Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)

DUPLICITÉ ET COMPLICITÉ ?

ARRÊT DE LA RÉPRESSION CONTRE LES JEUNES MIGRANTS TUNISIENS

ALORS QU’ILS DEMANDAIENT LE DIALOGUE AVEC LE PREMIER MINISTRE, LA POLICE ATTAQUE LE BÂTIMENT TUNISIEN DU 36 RUE BOTZARIS OU SE SONT RÉFUGIÉS LES JEUNES MIGRANTS TUNISIENS, LES EXPULSE, LES ARRÊTE ET LES RELÂCHE.

Au moment où les jeunes migrants tunisiens et les associations syndicats et organisations politiques étaient rassemblés au métro Varennes pour demander à rencontrer le premier ministère afin de débattre de la situation intenable des jeunes migrants, rencontre encore une fois refusée, la police a attaqué le bâtiment vacant appartenant à l’Etat tunisien sis au 36 rue de Botzaris à Paris 19ème anciennement occupé par la milice de l’ancien dictateur enfui Ben ALI et où s’étaient réfugiés les jeunes migrants partis de Tunisie après la révolution et récemment arrivés de l’ile italienne de Lampedusa sans toit et sans ressources.

S’agissant d’un bâtiment appartenant à l’Etat tunisien la F.T.C.R. se demande comment la police a pu entrer dans le bâtiment et à la demande de qui ?

La F.T.C.R. rappelle que la force et la brutalité ne peuvent rien résoudre. Ce ne sont pas les solutions que les jeunes migrants de la révolution attendent.

La F.T.C.R. appellent les forces démocratiques et humanistes à se mobiliser contre la répression du gouvernement contre les migrants tunisiens dont la majorité possède des documents officiels d’un état européen.

Paris le 7 juin 2011

Pour la F.T.C.R. le président Tarek BEN HIBA

Voire aussi:

Communiqués du Collectif des Tunisiens de Lampedusa à Paris: occupations et manifestations (France, mai 2011)

Délégation des "migrants tunisiens de Lampedusa" au Parlement Européen à Strasbourg (8 juin 2011)

Il progetto
Français
English

Interviste e racconti
Africa
Europa
Nord America
Sud America
Australia
Asia

Politiche migratorie e dispositivi di controllo
Interviste e documenti
Cronologia

Immagini e Video
Video
Immagini

Links
scritture migranti
escrituras migrantes
Passaparole Milano

Iscriviti alla Newsletter

Parigi, X arrondissement (febbraio 2006)

Identités d’emprunt/Identità in prestito (Giulia Herzenstein, France, 2010)