Nella stessa rubrica

Pour un Maroc terre d’accueil. Halte aux rafles et aux expulsions des Migrants (Communiqué, Maroc, janvier 2011)

Lettre ouverte des associations des migrants et des réfugiés Subsahariens au Maroc adressée au chef de mission du Hcr-Maroc (Maroc, août 2010)

Message du Collectif des Réfugiés au Maroc (Collectif des Réfugiés au Maroc, juin 2010)

Lettre ouverte de la Communauté camerounaise du Maroc (Maroc, avril 2010)

Dans la forêt ghetto de Oujda (Maroc, mars 2010)

Violence sexuelle et migration (Médecins Sans Frontières, Maroc, Mars 2010)

"Ma vie est brisée ici, je vis dans une maison abandonnée, c’est dur à 21 ans", lettre de Hassan el-Bouyahyoui à Sarkozy (Maroc, mars 2010)

Najlae Lhimer. Rimpatriata perché era stata picchiata (Francia-Marocco, febbraio 2010, intervista video)

Marocco, la lotta dei rifugiati (lettera-racconto di Archipes Mabialansamuambote, luglio 2009)

Rêve d’Europe (par Fiston Massamba, mars 2009)

Rastrellamenti, Marocco, aprile 2008 (testo di Oued Adama)

Il 25 aprile 2008 nei quartieri di Rabat e di Casablanca ci sono stati degli ennesimi rastrellamenti da parte della polizia marocchina. Pubblichiamo qui la testimonianza di Oued Adama, membro dell’Associazione dei rifugiati ivoriani in Marocco.

C’étais le vendredi 25 avril aux environs de 17h GMT que la police marocaine en civile nous ont interpellés en nous saisissant par la ceinture du pantalon au premier moment j’ai crus que j’avais affaire a un agresseur, la j’ai voulus me défendre c’est la que le monsieur en question me dit que c’est la police et que c’est un rafle que nous devions monter dans la voiture de la police je lui es dit que j’avais mes papier et que j’allais lui montrer et il ma dit qu’il n’a pas besoin de sa cela fut répéter aux autres qui étaient arrêter en ce moment en plein ville de Rabat et la on avais pas le choix nous monter dans la voiture et plus tard on nous conduisait au commissariat de 3ème district qui était sous haute tension dans un atmosphère humiliant on nous a confisqués les portables pour ne pas qu’on puisse communiquer et sous des parole de menaces quant nous avons présenter nos carte de réfugié comme quoi cette carte n’es valable ici au Maroc et qu’il s’en foutais de sa dit le commissaire cependant avons déjà alerter le Hcr pour expliquer la situation.

Nous étions au nombres de 60 personnes et ils ont libéré en première lieu les étudiants qui avaient la carte de séjour puis après de longues discutions entre eux commissaires la il ont demandés quels sont ceux qui ont les cartes de réfugiés et c’est après vérification qu’ils nous ont libérés en présence d’une personnalité du Hcr Rabat.

C’est pour vous dire que la chasse aux noirs au Maroc continue toujours car on ne vous demande pas vos papier avant d’êtres raflé c’est dommage ; c’est des machinations politique bien programmer contre les noirs et c’est lamentable.

Nous avons remarquer qu’a chaque passage d’une autorité française au Maroc il y a des rafles qui suivent par exemple en 2005 après le passage de Dominique Devilepin alors premier ministre français il y a eu ces horreurs du désert ; en 2006 après le passage de Nicola Sarkozy alors ministre de l’intérieur il y a eu des des rafles massifs et humiliant en janvier 2008 janvier après encor le passage du président français Nicolas Sarkozy il y a eu des rafles et cette fois ci il y a eu le passage du premier ministre français Francois Fillon et le ministre des affaire étrangère Bernard Couchnere et voila encor le drame, qu’on explique réellement ce qui se passe quest ce que ces gences veulent des noirs après avoir finis de brûler nos pays pour satisfaire leur égoïsme ils nous poursuivent partout ou nous sommes et vraiment c’est irresponsables de leur part qu’ils nous laisses circuler librement et encor une de plus ouvrez les frontière car c’est un phénomène naturel et que la colère du ciel s’abattent sur ceux qui veulent empêcher les gens de circuler librement. Je vous remercies et que dieu nous protège.

O.ADAMA.secretaire chargé des relations extérieures de l’organisation des réfugiés ivoiriens au maroc. O R I M.

Il progetto
Français
English

Interviste e racconti
Africa
Europa
Nord America
Sud America
Australia
Asia

Politiche migratorie e dispositivi di controllo
Interviste e documenti
Cronologia

Immagini e Video
Video
Immagini

Links
scritture migranti
escrituras migrantes
Passaparole Milano

Iscriviti alla Newsletter

Marocco, rifugiati e richiedenti asilo (2006-2007)