Nella stessa rubrica

Déclaration des Expulsés Maliens du 3 Mai 2010 de la Libye (Mali, mai 2010)

Après le naufrage, la déportation. Kidal, Mali, juin 2008 (interview recueillie par Sara Prestianni)

Appel de l’AME et de son collectif de soutien, Bamako, Mali, mars 2008

Comuniqué de l’Association Malienne des Expulsés (Ame) à propos de la rafle à Paris le 12 février 2008

Interview à Ousmane Diarra, Association Malienne des Expulsés, Bamako, Mali, février 2008 (interview recueillie e par Sara Prestianni)

Du Maroc au Mali: histoire d’une déportation (interviews recueillies par Fortress Europe, janvier 2008)

Declaration de L’ AME concernant les expulsions massives de maliens de Libye, Bamako, Mali, novembre 2007

Déclaration de l’AME sur la visite de Brice Hortefeux au Mali, Bamako, novembre 2007

Declaration de L’ AME concernant les expulsions massives de maliens de Libye, Bamako, Mali, novembre 2007

DECLARATION DE L’ AME concernant les expulsions massives de maliens de LIBYE.

Pour la seconde fois en une année; La LIBYE vient de porter un douloureux témoignage sur la qualité de l’estime de nos compatriotes qui ont longtemps suivi et espéré un lendemain meilleur des bienfaits de l’intégration africaine ; mieux qui ont espéré des idéaux panafricanistes du guide Khaddafi, propre à unir les africains dans la grande maison des Etats Unis d’ Afrique.

Cette espérance dans les discours et les rapports de fraternité énoncés fait place aujourd’hui à un rejet immédiat sinon une volonté manifeste de faire des arrestations et des détentions contraires aux principes de bons et historique liens amicaux entre des Africains. Cela se concrétise par la reprise des vols charters remplis de nos compatriotes travailleurs qui ont été molestés, affamés et détenus pendant plus de trois mois dans les prisons libyennes Toute expulsion décidée par un pays doit se faire selon des procédures de protection de la dignité et des droits humains; selon la convention universelle des droits des travailleurs migrants et de leur famille. Car tout pays est assujettit aux droits internationaux de protection et de résidence. Face à cet autre charter libyen du 12 novembre 2007; l’association malienne des expulsés et son Collectif de soutien:
- protestent vigoureusement et crient leur indignation
- interpellent l’Ambassade du Mali à Tripoli, l’Ambassadeur Libyen à Bamako, les Institutions et Organismes Internationaux de protection des droits sociaux et humanitaires à protester publiquement face à une situation d’expulsion massive de travailleurs immigrés, à apporter un soutien sans réserve aux personnes en détresse, surtout à l’extérieur de leur lieu d’origine; à assister les personnes en retour forcé qui ont laissé le fruit de leur labeur sur place, à aider les personnes démunies qui arrivent sans préparation au retour, incapables de se prendre en charge
- invitent le Gouvernement Malien à plus d’attention sur la situation générale de nos compatriotes travailleurs immigrés dans les divers pays amis, frères et alliés. Pour l’honneur et la gloire de l’Africain chez lui et partout dans le monde; Non à l’expulsion, non au refoulement. Ousmane DIARRA Président de l’AME (Association malienne des expulsés)

Il progetto
Français
English

Interviste e racconti
Africa
Europa
Nord America
Sud America
Australia
Asia

Politiche migratorie e dispositivi di controllo
Interviste e documenti
Cronologia

Immagini e Video
Video
Immagini

Links
scritture migranti
escrituras migrantes
Passaparole Milano

Iscriviti alla Newsletter

La frontiera tra l’Algeria e il Mali, terra di traffici e deportazioni